L’affacturage, 2e source de financement des entreprises du BTP après le découvert

L’affacturage est la 2e source de financement court terme des Entreprises après le découvert. Pourquoi cet engouement ?

La société financière Bibby Factor France explique que faire financer ses factures intermédiaires est une réelle opportunité pour générer de la trésorerie en période de reprise. Depuis sa création la société est intervenue auprès de plus de 5 000 TPE et PME dont un tiers dans le BTP.

La société financière Bibby Factor France révèle que l’affacturage gagne du terrain en France avec une croissance de plus de 6% au 1er semestre 2017, « un développement qui s’explique  par une offre élargie à tous les acteurs et toutes les catégories d’entreprise ».

En quoi consiste cette technique ? Elle permet aux entreprises de faire financer leurs factures intermédiaires sans délai par un établissement de crédit. Complémentaire aux banques, le dispositif d’affacturage développé par Bibby Factor a déjà séduit plus de 5 000 TPE et PME françaises dont un tiers dans le BTP.

Une réponse adaptée pour les professionnels du bâtiment


« Les TPE-PME du BTP, souvent sous-traitantes de grands donneurs d’ordre, cherchent à faire financer leurs factures intermédiaires pour dégager des liquidités et ne plus dépendre des délais de paiement de leurs clients », explique Bibby Factor France. Une façon de générer des la trésorerie « en cette période de reprise ».

Bibby Factor France rappelle que sur les chantiers longs, les entreprises facturent à chaque fin de mois en fonction de l’avancement des travaux réalisés¨ plutôt qu’en une seule fois à la fin du chantier. Pour répondre aux spécifications de facturation du BTP, la société a mis en place des solutions d’affacturage adaptées à ces factures dites de « situation ».

Elle cite notamment l’exemple de la société DBTS, spécialisée dans la découpe de béton et la démolition en région Rhône-Alpes. « En 2015, face à la situation économique tendue, la réticence des banques et un délai de règlement de nos factures supérieur à la loi, notre trésorerie était dans le rouge. Il fallait trouver d’autres moyens de paiement court-terme pour poursuivre notre activité. Notre banque ne voulait plus prendre de risques et nous a orienté vers l’affacturage », détaille Joseph Zaccagnino, Dirigeant de la société DBTS.

Bibby Factor France a alors analyse l’organisation et les besoins de DBTS avec le chef d’entreprise et lui a propose une solution sur mesure pour finance ses situation de travaux mensuelles.

« J’ai trouvé ce recours externe très efficace et concurrentiel. L’outil n’est pas plus coûteux que les services bancaires. Aujourd’hui, je poursuis ce mode de financement court terme car je suis satisfait du service propose. La société d’affacturage a su être là pendant cette période difficile », indique Joseph Zaccagnino.

L’affacturage se présente ainsi comme une solution complémentaire aux banques. 
« Notre volonté est de leur offrir (aux TPE et PME) une solution qui leur permette d’aller de l’avant. Nous intervenons plus spécifiquement dans toutes les activités générant des factures intermédiaires (BTP, équipement industriel) et plus globalement dans toutes les situations où les offres standards classiques sont inadaptées », explique François d’Abzac, Directeur Général de Bibby Factor France.

« Ce dispositif est aussi bien propose à une jeune entreprise en pleine croissance qu’à une société établie qui souhaite financer son besoin en fonds de roulement », poursuit-il.

En 2016,  Bibby Factor France a pris en charge plus de 500 millions de créances, soit deux fois plus qu’en 2011, et compte 1 000 clients. La société ambitionne de doubler ce chiffre d’affaires d’ici à 2020 et d’atteindre 1 milliard de créances achetées.

Publié le 18 octobre 2017


Parlez

Contactez-nous au 04 72 13 18 57

ou