Blog

By Bibby Factor France

Comme tout chef d’entreprise, vous êtes peut-être parfois un peu perdu dans les acronymes et autres définitions comptables. Pourtant, leur bonne connaissance est essentielle à la gestion de vos affaires ! Savoir distinguer le BFR du BFE, l’immobilisation de l’amortissement ou encore l’affacturage et l’assurance-crédit vous sera très utile. Le point sur quelques fondamentaux du lexique comptable.

Affacturage

L’affacturage est depuis quelques années la 1ere source de financement court terme des entreprises. Cette technique de financement et de recouvrement de créances repose sur l’obtention d’un financement anticipé de vos factures par un affactureur, aussi appelé factor. Ce dernier rachète vos factures sur lesquelles il vous verse une avance et se charge de leur recouvrement : vous pouvez ainsi réduire le décalage entre l’émission d’une facture et son règlement, et donc augmenter votre trésorerie. L’affacturage est aussi un moyen pour les entreprises de réduire les risques d’impayés car le factor peut les renseigner sur la santé financière de leurs prospects et clients.

En savoir plus sur l’affacturage

Amortissement

L’amortissement permet d'étaler le coût d'une immobilisation de l’entreprise sur sa durée d'utilisation. Un bien se dépréciant dans le temps (il s’use, devient obsolète, etc.), l’amortissement permet de constater annuellement dans votre comptabilité la perte de valeur de l’actif immobilisé. Chaque année, l’amortissement est déduit du bénéfice imposable.

Assurance-crédit

L’assurance-crédit est un moyen de vous prémunir contre les défauts de paiement de vos clients. Ce dispositif permet de sécuriser votre trésorerie en cas de défaillance d’un débiteur (dépôt de bilan, procédure de sauvegarde) à qui vous avez accordé un délai de paiement. L’État développe aussi des dispositifs d’assurance-crédit permettant de limiter les risques des assureurs et des affactureurs en période de crise.

Découvrez les dispositifs étatiques d’assurance-crédit

Balance âgée

La balance âgée est un tableau qui récapitule toutes les dettes que votre entreprise a envers ses fournisseurs ainsi que toutes vos créances auprès de vos clients. Ces informations sont classées par tranches de retard de paiement, c’est-à-dire du nombre de jours de dépassement de l’échéance. Elle offre donc une visibilité à un instant T des retards d’encaissement et de paiement.

Balance comptable

La balance est un état synthétique qui fait apparaître les soldes créditeurs et débiteurs de tous les comptes de votre entreprise. Elle permet d’établir les documents de synthèse comme le bilan et le compte de résultat.

Besoin en financement d’exploitation (BFE)

Le BFE prend en compte tout le cycle d’exploitation de votre activité, contrairement au BFR. Il inclut des éléments supplémentaires comme les amortissements, la TVA collectée, les dettes à long terme, etc.

En savoir plus sur le BFE

Besoin en fonds de roulement (BFR)

Le BFR, c’est ce que votre entreprise doit financer pour couvrir vos besoins du fait du décalage de flux de trésorerie, à un instant T, entre les décaissements et les encaissements. C’est la somme de vos créances clients et de vos stocks, déduction faite de vos dettes fournisseurs. Le BFR est un indicateur clé à surveiller car il vous informe au sujet de la trésorerie dont votre société a besoin pour financer son fonctionnement. Il ne doit pas être confondu avec le BFE !

En savoir plus sur le BFR

Créance

La créance est le droit en vertu duquel un créancier peut exiger auprès du débiteur le règlement de ce qui lui est dû. Le client peut généralement exiger le règlement de sa créance dans un délai de 30 à 60 jours selon les accords. Elle est enregistrée le plus souvent au moment de la facturation ou de la livraison, ce qui crée un décalage entre la comptabilisation du chiffre d’affaires et la trésorerie. Des solutions existent pour financer et recouvrer les créances clients avant leur échéance, telles que l’affacturage.

En savoir plus sur le recouvrement de créances

Débiteur

Le débiteur est la personne – ou l’entreprise – qui doit une somme d’argent (une dette) à son créditeur (ou créancier).

DSO

Acronyme de Days Sales Outstanding, DSO se traduit en français par le délai moyen de recouvrement, ou délai moyen de paiement (DMP). C’est le délai qu’une entreprise enregistre entre l’émission d’une facture et son règlement par son client.

Effet de commerce

Un effet de commerce est un document (titre négociable) émis par un créancier donnant ordre à un débiteur de régler une dette à échéance. Il prend la forme en général d’une lettre de change ou d’un billet à ordre. Après acceptation du débiteur, le créancier le remet à sa banque, qui l’encaissera à la date de l’échéance.

Encours

Un encours (ou en-cours) est le montant total des crédits (prêts) ou des actifs (stock, etc.) à un instant T. L’encours clients correspond au total des créances accordées à vos clients (factures à émettre, créances échues et non échues). A contrario, l’encours fournisseurs est la somme des créances que votre entreprise doit à ses fournisseurs.

Immobilisation

En comptabilité, l’immobilisation correspond à un investissement suffisamment significatif pour ne pas être considéré comme une charge. On distingue les immobilisations corporelles (des matériels), incorporelles (des logiciels par exemple) et financières (des emprunts octroyés, etc.).

Lettrage

Le lettrage est une technique comptable consistant à affecter un seul repère à deux ou plusieurs entrées comptables dans un compte. Cela permet d’associer une facture et son règlement (en une ou plusieurs fois) et de vérifier le bon règlement des factures émises et reçues, la somme des entrées au crédit devant être égale à la somme des entrées au débit.

Liasse fiscale

La liasse fiscale est constituée des principales données comptables et fiscales de votre entreprise. Elle est produite en fin d’exercice pour permettre de calculer l’imposition sur les sociétés.

Méthode FIFO

First In, First Out (FIFO), ou premier entré, premier sorti : cette méthode de gestion des stocks vise à faire sortir les marchandises par ordre d’entrée en stock.

Plan de trésorerie

Un plan de trésorerie est un tableau prévisionnel comprenant tous les encaissements et les décaissements que vous prévoyez sur un ou plusieurs exercices, ventilés mensuellement. Ce document permet de vous projeter en visualisant votre solde de trésorerie, mois par mois. Et donc d’anticiper vos besoins de trésorerie.

Lire aussi Gestion de trésorerie : avez-vous pensé à l’affacturage ?

Pro forma

On parle de comptes pro forma lorsque les comptes d’une entreprise sont retraités pour permettre de les comparer, par exemple lorsque les méthodes comptables évoluent. Une facture pro forma est un document commercial qui sert à déterminer les conditions d’achat d’un produit avec précision ; elle n’a pas de valeur comptable ni fiscale.

Prorogation

La prorogation est l’action de prolonger une échéance. Dans le domaine des affaires, cela revient à demander à un fournisseur de votre entreprise de repousser le règlement d’un effet de commerce à une date ultérieure.

Provision

La provision comptable est une somme inscrite au bilan passif des entreprises. Les provisions permettent d’anticiper de futures charges et d’éviter qu’elles pèsent sur votre résultat lorsqu’elles deviennent définitives.

Recouvrement

Le recouvrement d’une créance est l’action permettant d’obtenir son paiement de la part du débiteur. Ce dispositif utilise des moyens légaux, amiables ou judiciaires.

Résultat d’exploitation

Le résultat d’exploitation est un indicateur de performance opérationnelle de votre entreprise. Il est égal à la différence entre les produits d’exploitation et les charges liées à l'exploitation des seuls facteurs de production de votre entreprise (dont les investissements). Il est aussi appelé résultat opérationnel.

Solvabilité

La solvabilité de votre entreprise est égale à la différence entre ses actifs et ses dettes. Elle indique votre capacité à faire face à vos engagements financiers.

Tirage

Le « tireur » est le créancier et le « tiré » est le débiteur. Le tirage est le fait pour un créancier de créer une lettre de change ou un billet à ordre que le débiteur devra régler selon la date d’échéance définie. Pour une entreprise faisant appel à un factor, le droit de tirage correspond au montant disponible sur son compte dont elle peut disposer.

Trésorerie

La trésorerie est sans doute le premier indicateur qu’un entrepreneur apprend à gérer ! Elle correspond aux liquidités (en caisse ou en banque) dont vous disposez pour pouvoir payer vos charges courantes et vos besoins d’exploitation. La trésorerie est directement liée au BFR : elle est égale à la différence entre le fonds de roulement de votre entreprise et son besoin en fonds de roulement. Le flux de trésorerie est à surveiller : il sera négatif dès lors que vos encaissements seront inférieurs à vos décaissements. Pour faire face à un besoin de trésorerie, plusieurs solutions s’offrent à vous : découvert bancaire, emprunt, affacturage…

Suivez nos conseils pour préserver votre trésorerie.


Parlez

Contactez-nous au 04 72 13 18 57

ou